Dimension économique /

LES ACTUALITÉS

  • Rapport charges et produits de l’assurance maladie pour 2016


  • CNAMTS, Mise en ligne le

  • 30/09/2015


Avec 7,7 milliards d’euros de dépenses remboursées en 2013 et une dépense moyenne totale remboursée par an et par patient de 2 174 € pour le seul traitement de la maladie hors complication, le diabète reste une des maladies les plus coûteuses pour l’Assurance Maladie.

Dans son analyse médicalisée des dépenses pour l’Assurance Maladie tous régimes et tous postes de dépenses confondus, la CNAMTS estime à 5%  (7,7 milliards d’euros) la part de ces dépenses attribuable à la seule prise en charge du diabète. Ce montant s’explique notamment par les remboursements de soins de ville qui représentent plus de 80% des dépenses liées au diabète. Parmi ces derniers, les médicaments (~ 45%), les actes de kinésithérapeutes et d’infirmiers (~25%) ainsi que des consultations auprès des médecins (~20%) constituent la plus grosse part des dépenses.

Avec près de 2 932 100 individus concernés par la pathologie en 2013, les remboursements de soins pour le  diabète par an et par patient en 2013 sont  ainsi estimés à 2 174 € dont 1 812€ attribuables aux soins de ville, 222€  aux hospitalisations et 140€ aux prestations en espèces.

Le taux de croissance annuel moyen de l’ensemble des remboursements liées au diabète entre 2011 et 2013 est évalué à +3,3% par an cette augmentation étant principalement liée à l’augmentation du nombre de patients. Le montant des remboursements moyens par patient est quant à lui resté presque stable. Ces estimations confirment le fardeau économique important que représente le diabète dans les dépenses de santé françaises mais le sous-estime nettement en ne considérant que les dépenses directement attribuables à la maladie hors complications et en ne prenant pas en compte les restes à charge supportés par les patients.  Ces estimations fournies par l’Assurance Maladie ne sont donc pas directement comparables aux études françaises publiées sur le sujet qui se situent plutôt dans une perspective collective et cherchent à établir le coût du diabète en intégrant les coûts des conséquences de cette maladie.

Article en question : Rapport charges et produits de l’assurance maladie pour l’année 2016

Lien vers article : http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/Cnamts_rapport_charges_produits_2016_VDEF.pdf

Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs.