Dimension économique /

LES ACTUALITÉS

  • Diabète : financement des soins par forfait ?


  • PAR Bae JP. et Al, Mise en ligne le

  • 15/01/2016


Certains pays réfléchissent à forfaitiser le financement des soins ambulatoires et hospitaliers des patients diabétiques en fonction des épisodes de complication de la maladie.

La forfaitisation par épisode de soins ?

Dans un contexte où les dépenses de santé pour les patients diabétiques représentent un coût important pour les systèmes de santé de nombreux pays développés, les réflexions se multiplient pour proposer des solutions nouvelles en matière de financement des soins. Parmi ces solutions, l’idée consistant à fonder la tarification des prises en charge sur des forfaits par épisode de soins semble prendre une certaine ampleur aux États-Unis avec la reconnaissance de l’intérêt d’explorer ces solutions par Medicare et Medicaid, les grands organismes de financement public américains.

Un tel dispositif de tarification suppose que l’on puisse identifier les épisodes de soins liés à telle ou telle pathologie dans les bases de facturation disponibles en précisant les dates de début et les dates de fin de ces épisodes. Il suppose également que l’on identifie les soins délivrés et les coûts qui leur sont associés pour chaque type d’épisodes de soins afin de disposer d’une base tarifaire selon un processus finalement assez comparable à celui utilisé pour construire les Groupes homogènes de Malades à la base du financement hospitalier actuel en France.

L’unité retenue à la base de la tarification est donc l’épisode de prise en charge ambulatoire et/ou hospitalière d’une ou plusieurs pathologies (des groupements de plusieurs pathologies concomitantes peuvent être établis) sur une durée variable.

En cas de pathologie chronique, la durée de l’épisode est définie par l’intégralité de la période considérée par la tarification.

Étude menée aux États-Unis

L’article évoqué ici date déjà de quelques mois mais il présente une étude originale en ce sens, visant à déterminer les coûts associés à différents épisodes de soins relatifs à des complications du diabète de type 2 aux États-Unis. A partir d’une base de données de remboursement de soins couvrant près de 50 millions d’individus sur la période 2009 à 2011, les auteurs ont utilisé un logiciel commercial de groupage des consommations de soins des patients, logiciel permettant d’attribuer ces dernières à 555 épisodes aigus ou chroniques de pathologies (différenciées par niveau de sévérité). Contrairement aux bases médico-administratives françaises, toutes les consommations de soins ambulatoires aux États-Unis font l’objet d’un codage du motif du soin fondé sur la Classification Internationale des Maladies 2009). Le début et la fin des épisodes ont été définis par les dates de facturation de tel ou tel soin identifié comme lié à la pathologie.

Les auteurs ont ensuite estimés les coûts agrégés pour chaque épisode de soins incluant : suivi ambulatoire, traitements délivrés et hospitalisations. Les résultats bruts ont été ajustés de manière à prendre en compte le type de structure concerné par la prise en charge des épisodes, l’âge, le sexe, la région géographique des patients, etc.

Limites de cette solution

Ces résultats présentent un intérêt modeste pour le lecteur français compte-tenu des différences entre les systèmes de santé : un épisode aigu de pathologie coronaire chez le patients diabétique de type 2 est estimé durer 15,2 jours (Ecart type : 39,1) avec un coût moyen de 15 389 US$ (Ecart type : 34 297) sans ajustement et de 16 435 $ après ajustement ; un épisode d’hypoglycémie induit des coûts sur un durée moyenne de 5,9 jours (Ecart Type : 24) pour un coût de 445 $.

Ce type d’approche a naturellement de nombreuses limites ayant trait à la qualité des informations renseignées dans la base de frais de santé utilisée. Le fait que de nombreux patients ont de multiples comorbidités avec des combinaisons assez variables soulève certainement des problèmes techniques avec, par exemple, une multiplication des groupes tarifaires à envisager.

Mais cette étude témoigne des tentatives actuelles qui ne sont d’ailleurs pas qu’américaines pour repenser complètement les modalités de financement du système de soins des maladies chroniques.

Bruno Detournay

Articles en question : Candrilli SD, Meyers JL, Boye K, Bae JP. Health care resource utilization and costs during episodes of care for type 2 diabetes mellitus-related comorbidities. J Diabetes Complications 2015;29:529-33.

Lien vers l’article : http://www.jdcjournal.com/article/S1056-8727%2814%2900406-1/abstract

Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs.