Épidémiologie /

LES ACTUALITÉS

  • Est-ce que les complications du diabète changent ?


  • Par Ali MK. et Al., Mise en ligne le

  • 22/06/2016


L’amélioration de la prise en charge du diabète a fait diminuer les complications classiques de la maladie… mais de nouvelles complications apparaissent…

Prévalence du diabète de type 2

La prévalence du diabète de type 2 augmente du fait du vieillissement de la population, des modifications de notre mode de vie et de notre alimentation.

La prise en charge du diabète est complexe, coûteuse pour notre système de soin, mais efficace comme cela a été démontré dans les études d’intervention.

Ces études sont menées principalement dans les pays développés et il existe, malheureusement, peu de données sur les autres pays du monde. L’analyse de la littérature révèle des modifications épidémiologiques tant sur les caractéristiques des populations touchées par le diabète que sur le type des complications qui évoluent aussi.

Evolution des complications classiques

Entre les années 1990 et 2010, le système de soins américain a authentifié une diminution importante et notable des cinq principales complications classiques du diabète.

Ainsi, les infarctus ont diminué de 68 % ; les accidents vasculaires cérébraux de 53 % ; les amputations des membres inférieurs de 52 % ; l’insuffisance rénale terminale de 29 % ; et les décès liés à une acidocétose ou un coma hyperosmolaire de 64 %.

Pendant cette période, les complications ont diminué de façon plus importante chez les diabétiques que chez les non diabétiques ; chez les diabétiques, ce sont les complications macro-angiopathiques ont le plus diminué, notamment chez les sujets de plus de 65 ans.

La diminution des complications alors même que la prévalence du diabète a doublé est un élément très favorable. Néanmoins, les diabétiques gardent un risque cardiovasculaire élevé.

Dans le reste du monde, les tendances sont parfois difficiles à évaluer par manque de données épidémiologiques.

Diminution des complications

La diminution des complications du diabète est multifactorielle, liée à l’amélioration du contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire mais aussi du dépistage et de la prise en charge des malades.

D’autres mécanismes restent cependant à découvrir, comme le suggèrent les résultats récents, rapides et impressionnants de l’étude EMPAREG OUTCOME.

D’autres complications apparaissent

Elles sont d’abord liées au fait que le diabète de type 2 touche des sujets plus jeunes.

La diminution de la mortalité chez ces patients va augmenter le nombre d’années d’exposition à la maladie et le risque de développer des maladies rénales, des cancers.

Aux Etats Unis, dans cette population particulière de moins de 40 ans, l’équilibre glycémique est moins bon que chez les sujets plus âgés, l’HTA est moins bien équilibrée et la proportion de fumeurs est plus importante. De plus, la prévalence croissante de l’obésité chez les sujets jeunes augmente encore ces facteurs de risque.

Enfin, l’amélioration de l’espérance de vie chez les diabétiques âgés va les exposer aux complications du diabète et à celles qui sont propres au vieillissement comme le déclin cognitif, l’insuffisance cardiaque ou rénale.

Une meilleure connaissance de l’évolution de ces complications, des particularités socio démographiques permet de prioriser les interventions cliniques et de santé publique, d’affiner les besoins de recherche, de donner des orientations à notre système de santé et ce sera le seule façon de réduire le coût humain et financier global du diabète.

Article en question : Gregg EW, Sattar N, Ali MK. The changing face of diabetes complications. Lancet Diabetes Endocrinol 2016;4:537-47.

Lien vers l’article : http://dx.doi.org/10.1016/S2213-8587(16)30010-9

Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs.