Épidémiologie /

LES ACTUALITÉS

  • Les hypoglycémies sévères : un mauvais point pour l’équilibre glycémique !


  • Par Wai H Lim et al. , Mise en ligne le

  • 17/05/2017


Objectif

L’objectif de cette analyse post hoc du Diabetes Control and Complications Trial (DCCT) est d’évaluer l’impact des hypoglycémies sévères sur l’équilibre glycémique.

 

L’étude

La population évaluée est celle du DCCT : 1441 patients diabétiques de type 1 âgés de 13 à 39 ans, randomisés entre 1983 et 1989, soit dans un bras de traitement intensif soit dans un bras de traitement conventionnel. L’étude a duré 6,5 ans. Les hypoglycémies sévères (HS) sont définies par la nécessité de l’aide d’une tierce personne pour le resucrage (que celui-ci soit réalisé par l’administration de glucose per os, de glucagon ou de glucose en IV intra veineuse). Chez les patients ayant présenté plusieurs épisodes d’HS, seul le premier épisode est pris en compte comme le cas index. L’HbA1c et la dose d’insuline sont mesurées avant l’HS et 3 mois après. La population contrôle est constituée de 500 patients tirés au sort dans le DCCT dans le bras conventionnel.

 

Résultats

Après les 6,5 années de suivi, 664 patients ont présenté au moins un épisode d’HS. Ces patients avaient un diabète plus ancien (69.8 ± 49.7 vs. 75.1 ± 50.52 mois ; P < 0.05) et étaient plus jeunes (26.2 ± 7.2 vs. 26.8 ± 7.1 ans ; P = 0.05). Comme attendu, les HS étaient deux fois plus fréquentes dans le groupe intensif que dans le groupe conventionnel (64.9% vs. 35.1%, respectivement ; P<0.001).

Le dosage de l’HbA1c était disponible chez 625 patients : la variation d’HbA1c avant et trois mois après l’HS est de 0.20 % ± 1.26 ; P < 0.01. Cette majoration était significative dans le groupe intensif mais pas dans le groupe conventionnel. Parmi les sujets contrôle, la variation d’HbA1c était de – 0.01 ± 0.74%. La variation d’HbA1c est donc plus importante chez les patients ayant présenté une HS par rapport au groupe témoin. Une augmentation de 1 point de l’HbA1C a été observée chez 10% des patients ayant présenté au moins une HS.

Parmi les 406 patients ayant présenté une deuxième HS, la variation d’HbA1C est identique lors de chaque épisode.

Chez les patients ayant présenté une HS, les doses d’insuline ont augmenté chez 6% des patients et diminué chez 22% d’entre eux.

 

Conclusion

En conclusion de cette étude, la constatation d’une HS a été suivie d'une augmentation significative et modeste de l'HbA1c à 3 mois. Cette augmentation n'a été significative que dans le groupe de traitement intensif et a également été associée à une diminution modeste mais significative de la dose d'insuline. Ces résultats suggèrent que l'apparition de HS peut constituer un frein à l’obtention d’un bon équilibre glycémique.

 

Article en question :

Moutairou A. et al. Short-term effect of severe hypoglycaemia on glycaemic control in the Diabetes Control and Complications Trial. Diabetes & Metabolism 43 (2017) 187–190

 

 

Lien vers l’article :

http://dx.doi.org/10.1016/j.diabet.2016.08.001

 

Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs.