Épidémiologie /

LES ACTUALITÉS

  • Mortalité aux USA : le diabète gagne du terrain !


  • Par Stokes A., Preston SH. et Al., Mise en ligne le

  • 20/04/2017


La prise en charge du diabète s’améliore ainsi que son pronostic, mais la bataille est-elle pour autant gagnée ?

Objectif

L‘objectif de cette étude est d’évaluer la proportion de décès attribuables au diabète aux Etats-Unis.

L’étude

La prévalence du diabète augmente régulièrement aux USA et touche 12,1% de la population de plus de 20 ans entre 2005 et 2010. Les complications ainsi que le risque de mortalité sont majorés dans cette population et on estime en 2010 que le diabète représente la 7ème cause de mortalité dans ce pays. Le diabète est ainsi noté comme la cause principale dans les 69 091 certificats de décès (2,8% du total des décès) et figure comme autre cause sur 234 051 certificats de décès.
Les auteurs de cette étude ne se sont pas basés sur l’analyse des éléments notés sur les certificats de décès qui leur paraissent peu fiables comme tenu du caractère parfois arbitraire de la déclaration.
Ils ont utilisé deux cohortes représentatives de la population américaine : l’étude NHIS (enquête nationale de santé) qui est une enquête transversale annuelle réalisée auprès de la population non institutionnalisée de 30 à 85 ans, qui regroupe 282 322 participants ; et également l’étude NHANES (enquête nationale santé et nutrition) qui est une série continue d’enquêtes nationales de la population non institutionnalisée des USA qui compte 21 814 personnes. L’évaluation du statut diabétique est variable dans ces deux études : par une auto-déclaration des participants dans NHIS et NHANES, mais aussi en se basant sur les dosages d’HbA1c dans NHANES. L’excès de risque de mortalité lié au diabète est évalué en combinaison avec la prévalence des diabétiques parmi les décès pour estimer la fraction de décès qui n'aurait pas eu lieu en l'absence de diabète, selon un modèle mathématique.

Résultats

Les résultats obtenus dans avec les deux études sont très proches ce qui renforce leur fiabilité.
La proportion de décès attribuables au diabète a été estimée à 11,5% dans NHIS, 11,7% dans NHANES (auto-déclaration du statut diabétique) et 11,8% à dans la NHANES lorsqu’on utilise l’HbA1c. Parmi les sous-groupes, la proportion de décès attribuable au diabète est la plus élevée à 19,4% parmi les personnes obèses (versus 8,8% chez les non obèses). Chez les hommes elle est de 10,6% versus 12,5% chez les femmes. Chez les afro-américains et les hispaniques elle atteint 13% versus 11,1% chez les caucasiens non hispaniques.

Commentaire

Ces chiffres montrent que l’impact du diabète a été sous-estimé puisqu’il apparaît en fait en troisième position dans les causes de décès aux USA derrière les maladies cardiovasculaires et les cancers. Ils soulignent également l’urgence des mesures de prévention de la maladie.

Article en question :Stokes A., Preston SH. Deaths Attributable to Diabetes in the United States : Comparison of Data Sources and Estimation Approaches.
PLoS One. 2017 Jan 25;12(1)

 

Lien vers l’article :
DOI:10.1371/journal.pone.0170219

 

(Pour des raisons de copyright, l’accès à certains articles peut être soumis à un acte d’achat ou réservé aux abonnés du site hébergeant cet article.)
Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs