Épidémiologie /

LES ACTUALITÉS

  • Rétinopathie diabétique : il nous reste du travail !


  • Cavan D et al., Mise en ligne le

  • 03/10/2017


La rétinopathie diabétique reste une complications grave. Une amélioration du dépistage et de la prise en charge sont nécessaires pour protéger le pronostic visuel de nos patients.

Contexte

L’incidence du diabète augmente et il en va de même de ses complications dégénératives, notamment lorsque le diabète est méconnu. Parmi ces complications, l’atteinte de l’œil est particulièrement précoccupante puisqu’elle peut être à l’origine d’une cécité et d’un handicap fonctionnel majeur pour ces patients. Les principales atteintes sont représentées par la rétinopathie diabétique, l’œdème maculaire, la cataracte et le glaucome. La rétinopathie diabétique (RD) touche un tiers des patients et peut menacer le pronostic visuel d’un patient sur dix notamment lorsqu’elle s’associe à un œdème maculaire. Un dépistage précoce basé sur un examen régulier du fond d’œil et une prise en charge adaptée et précoce peuvent dans la majorité des cas réduire le risque de cécité. Malheureusement, beaucoup de patients ne bénéficient pas de ce dépistage. C’est la raison pour laquelle la Fédération internationale du vieillissement, en collaboration avec la Fédération internationale du diabète, et l'Agence internationale pour la prévention de la cécité, a mené une étude quantitative dans plusieurs pays.

L’enquête

Cette enquête « Baromètre » a été réalisée auprès des patients et des professionnels de santé. Elle a pour objet d’évaluer l’information et la sensibilisation des patients au risque de RD, leur accès au dépistage et au traitement, mais également l’état des structures de soin, l’impact socio-économique de la rétinopathie diabétique et enfin les facteurs influençant la prévention et le traitement de la RD. 4030 patients et 2339 professionnels de santé ont été interrogés, originaires d’Europe dans 50% des cas. Aucune complication oculaire n’est notée chez 73% des patients, 20% sont atteints et 7,9% présentent un œdème maculaire. Les complications sont plus fréquentes chez les DT1, augmentent avec l’âge du patient et l’ancienneté de la maladie. La presque totalité des patients (98%) consultent un professionnel de santé 4 à 5 fois par an pour leur diabète. La moitié a reçu une information sur les complications oculaires par leur médecin ou leur infirmière. Les autres sources d’information sont internet et les organisations de santé. Le tiers des patients n’a jamais eu d’information sur la RD. Un fond d’œil n’a jamais été réalisé chez 21% des patients et 16% d’entre eux n’ont pas conscience que la perte de vision pouvait être une complication du diabète. Pour les patients qui connaissent cette conséquence possible de la maladie, la perte de vision est la première complication citée (avant le risque d’amputation) et la plus redoutée. La prise en charge est réalisée chez 62% des patients ayant une RD et 85% des patients ayant un œdème maculaire. Aucun traitement n’a été proposé chez 33% des patients avec une RD et chez 11% avec un œdème maculaire. Certains y renoncent du fait du coût ou parce qu’ils pensent que le traitement proposé n’est pas efficace. Les barrières pour le dépistage et l’accès aux soins sont liées aux délais de rendez-vous, au coût des traitements, au manque d’accès aux spécialistes et à la méconnaissance du risque par les patients.

Recommandations

Ainsi l’article se termine par des recommandations :

  • 1. Améliorer la prise en charge du diabète afin de prévenir la survenue des complications oculaires.
  • 2. Améliorer la connaissance et l’information des patients sur les risques
  • 3. Éduquer les professionnels de santé pour les inciter à dépister les atteintes oculaires.
  • 4. Permettre un accès universel au dépistage et aux soins.
  • 5. Permettre un accès universel au dépistage et aux soins.
  • 6. Promouvoir une communication cohérente et des procédures référencées.

Article en question :

Cavan D et al. The Diabetic Retinopathy Barometer Study: Global perspectives on access to and experiences of diabetic retinopathy screening and treatment Diabetes Research and Clinical Practice 2017,129:16-24

Lien vers l’article : http://dx.doi.org/10.1016/j.diabres.2017.03.023

Le contenu de cet article n’engage que le point de vue de ses auteurs.