Physiopathologie /

LES ACTUALITÉS

  • Gène humain de l’endurance et DT2 ?


  • Serge Halimi, Mise en ligne le

  • 11/10/2018


Gène humain de l’endurance et DT2 ?

Bien que les marathons ne conviennent pas à tout un chacun, l’être humain a la capacité d’entretenir un rythme rapide et soutenu à la course pendant de longues durées.





Cliquez ci pour lire l'article dans son intégralité