Vécu et perception /

LES ACTUALITÉS

  • Transition, un moment clé pour les adolescents diabétiques


  • Pyatak EA et al. , Mise en ligne le

  • 12/12/2016


Afin de limiter les risques de rupture de soins et complications au moment du passage vers les soins adultes, la préparation et l’organisation de la transition sont indispensables.

Objectif

La transition des soins pédiatriques aux soins adultes est définie comme un processus organisé et coordonné vers le système de santé adulte dont le but est d’optimiser la santé et faire en sorte que chaque jeune atteigne son potentiel maximum. Bien que la transition soit extrêmement importante pour les adolescents souffrant de maladies chroniques, celle-ci se limite le plus souvent à un simple transfert.

L’adolescence est une période de bouleversement physique, social et émotionnel. Pour les jeunes qui ont un diabète de type 1, cette période de transition vers l’âge adulte est encore plus complexe car elle s’accompagne de changements dans leurs besoins en matière de santé (souhait ou nécessité d’autonomisation dans les soins quotidiens, confrontation à de nouvelles situations de vie nécessitant des ajustements dans la prise en charge…) et dans leur suivi (transfert du service de pédiatrie vers un service d’adulte). Comme cela a été démontré dans plusieurs études, cette période est à risque de détérioration du contrôle glycémique et de rupture dans le suivi médical, et expose les jeunes adultes à un risque plus important de complications aigues et chroniques du diabète.

Impact de la transition

Dans l’étude citée ici les auteurs se sont attachés à évaluer l’impact d’une transition organisée et accompagnée sur les aspects cliniques, psychosociaux et l’utilisation du système de soins chez des jeunes adultes diabétiques de type 1. Il s’agit d’une étude prospective, non randomisée ,de 12 mois comparant un groupe de jeunes qui ont bénéficié d’un programme d’accompagnement dans leur transition des soins pédiatriques vers les soins d’adultes (n=24), à un groupe de jeunes qui ont été perdu de vue (n=19). Pendant ces 12 mois les deux groupes suivis dans un centre spécialisé pour jeunes adultes porteurs de diabète de type 1, ont reçu un programme d’éducation thérapeutique adapté, un suivi clinique et un soutien à la transition identique. En plus du suivi médical et éducatif fait sur une base trimestrielle, des coordonnateurs interviennent pour aider les jeunes dans leurs démarches administratives, de soins et d’éducations. Le nombre d’intervention de coordination est adapté aux besoins individuels des patients. A l’inclusion dans l’étude, le groupe de jeunes adultes perdu de vue, l’était en moyenne de 11,6 mois. Ils étaient plus âgés, vivaient moins souvent en famille et avaient une durée de diabète plus longue. Leur hémoglobine glyquée (HbA1c) était plus haute, à 10,9% versus 9,4% pour le groupe accompagné (p=0,005).

Résultats

Au terme de 12 mois de suivi, il n’y avait pas de différence entre les deux groupes concernant le nombre de consultations, d’hypoglycémies sévères ou de passages aux urgences. On constate une amélioration de l’équilibre glycémique dans les deux groupes, mais une différence entre les deux groupes à 6 et 12 mois (diminution de 0,4 dans le groupe accompagnent et de 0,7 dans le groupe perdu de vue). Les différences entre les deux groupes se situent au niveau de l’abandon du suivi, plus important dans le groupe perdu de vue (62,5% finissent l’étude contre 84,3% dans le groupe accompagné, NS), mais surtout au niveau des résultats du domaine psychosocial.

A l’inclusion dans l’étude les jeunes adultes perdus de vue présentaient un plus grand taux de symptômes dépressifs (p=0,005). Cette différence persiste à 12 mois, même si a elle a tendance à diminuer. Dans ce même groupe au terme du suivi, il n’y a pas d’amélioration de la qualité de vie, du stress perçu, des connaissances sur le diabète et enfin une détérioration de leur satisfaction à vivre. Ces résultats, compte tenu d’une intervention identique, pendant l’étude, auprès des deux groupes, soulignent bien l’importance de l’accompagnement et de la préparation en amont de la transition.

Commentaire

Les enjeux de la transition se jouent donc sur une longue période. Préparation avant le transfert des soins pédiatriques aux soins adultes, accompagnement au moment du transfert et approche adaptée et individualisée à l’arrivée dans les soins adultes. Et dans cette dernière phase, une attention toute particulière doit être portée sur les aspects psychosociaux. Article en question :

Pyatak EA et al. Clinical and psychosocial outcomes of a structured transition program among young adults with Type 1 Diabetes. J Adolesc Health. Epub ahead of print ; 2016 Nov 23.

Lien vers l’article : http://dx.doi.org/10.1016/j.jadohealth.2016.09.004

Le contenu de cet article n'engage que le point de vue de ses auteurs.